Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Morbi eu nulla vehicula, sagittis tortor id, fermentum nunc. Donec gravida mi a condimentum rutrum. Praesent aliquet pellentesque nisi.

Edition 6 – Journal La tête au soleil et les pieds dans l’eau

1978 à 1988

L‘édito de Fortuné Piche

 » Je livrais mon vin à Marseille. Je la connais comme ma poche cette ville et je peux vous dire une chose, je l’ai en horreur.
A l’époque, on arrivait par la Vallée de l’Huveaune et on sentait venir sur nous un nuage de pollution. Marseille n’a jamais été une ville comme les autres : Impossible de se garer, de circuler, un vrai foutoir.

Déjà, à l’époque, on ne pouvait pas livrer. Vous pouvez pas savoir le temps que j’y ai perdu. Et perdre du temps, j’ai jamais aimé ça. Je faisais exactement la même chose que mon arrière grand-père faisait 50 ans avant.
On livrait du vin ordinaire à la demande, à des particuliers, des ouvriers pour la plupart d’entre eux. Je peux vous dire qu’à l’époque, il s’en buvait du vin. On allait jusque dans les banlieues marseillaises. J’ai développé l’entreprise et quand j’ai eu assez de clientèle je me suis concentré sur des zones.

Les tournées à Marseille, c’est pas des bons souvenirs mais que voulez-vous, c’est pas tout de faire du vin, il faut aussi savoir le vendre. Et je vais vous dire une chose, j’adore lire, mais j’écris très mal … Par contre, croyez-moi, je sais compter.  »

Téléchargez l’édition 6 :

Le journal Edition 6